La Maison Melanchthon

 

         
 La Maison Melanchthon   Salle commémorative   Salle des villes
         

Né à Bretten en 1497, Philipp Melanchthon fut un grand humaniste et un réformateur reconnu, ami intime de Luther. Le Musée a été bâti sur les lieux de sa maison natale.

Histoire de la Maison Melanchthon

La maison Melanchthon fut construite entre 1897 et 1903 à la place de la maison natale de Philipp Melanchthon qui fut incendiée en 1689.

De style néogothique, dessinée par l’architecte et professeur de l’université technique de Berlin-Charlottenburg, Johannes Vollmer, elle fut bâtie par l’architecte Prof. H. Billing, Karlsruhe, et plus tard par l’architecte Dr. W. Jung, Durlach. La première pierre fut posée le 16 février 1897, 400ième anniversaire de la naissance de Melanchthon. L’inauguration solennelle du bâtiment eut lieu en 1903. Sa réalisation est l’œuvre principale de  l’historien ecclésiastique et archéologue chrétien Prof. Dr. Nikolaus Müller (Université de Berlin).

Collection et vie du musée

La maison Melanchthon est à la fois musée et un lieu de recherche. Elle abrite une des plus grandes bibliothèques spécialisées dans l’œuvre Melanchthon ainsi qu’un poste de documentation et de recherche internationale sur Melanchthon.
 
Le musée comprend une salle commémorative avec des fresques ainsi que d’autres salles contenant à présent environ 11 000 livres, 450 manuscrits originaux, des statues, des armoiries, des médailles commémoratives et des estampes.

L’aménagement de l’intérieur, le lambrissage du plafond et des murs, les sculptures, peintures murales et la bibliothèque ainsi que les précieux vitres en cul de bouteille sont  inchangés  depuis l’inauguration en 1903.

La biographie du grand savant, parent de Johannes Reuchlin et ami intime de Martin Luther pendant toute sa vie, comme son œuvre sont mises en avant pour le visiteur, dès l’entrée dans la salle commémorative. Impressionnante, cette salle est un lieu de conférences, de concerts et  expositions.

La salle des villes au premier étage doit son nom aux 121 blasons couvrant le plafond et une partie des murs. Les blasons représentent le grand nombre de villes avec lesquelles Melanchthon était manifestement en contact. Dans la salle des théologiens il y a des peintures d’hommes d’Eglise et amis de Melanchthon. Sur les murs de la salle des princes il y a des tableaux des princes qui ont joué un rôle important dans l’histoire de la réformation. Pour finir, dans la salle des humanistes, on trouve les représentants contemporains de Melanchthon, qui excellaient dans les domaines scientifiques et artistiques.